Capitale slovène : notre première fois à Ljubljana (Partie 2)

Aimant Céline Ljubljana

Comme promis, voici la suite de nos péripéties à Ljubljana, la capitale slovène. 🙂

Si vous n’avez pas eu l’occasion de lire la première partie, vous pouvez le faire en suivant ce lien : 1ere partie.

Quand tout va mal…tout va mal dans la capitale slovène

Pascal était très énervé. C’était lui qui avait oublié son argent, mais naturellement, c’était de la faute de MA carte.

Nous sommes retournés au parking et comme je n’avais pas d’espèces sur moi, je devais payer avec ma carte bancaire.

J’ai introduit ma carte dans la machine et cette dernière est ressortie instantanément. La carte Visa n’était pas acceptée.

A ce moment là, j’ai commencé à m’inquiéter. Nous étions dans une ville où nous ne connaissions personne, sans argent, avec en bonus la voiture bloquée dans un parking.

A cet instant, nous devions payer 1,20 Euros pour récupérer la voiture. Mais, à chaque minute supplémentaire, l’addition augmentait. 🙁

Après une négociation infructueuse avec le caissier du parking, nous avons compris qu’il était impossible de récupérer la voiture sans payer.

Faire la manche dans la capitale slovène ? Cap ou pas cap ?

Après une longue réflexion, nous n’avions pas trouvé de solutions viables à notre problème.

L’équation était simple : pas d’argent + voiture bloquée = dans la m….

Pascal était encore plus énervé, et c’était encore plus de ma faute.

Je ne voyais qu’une solution : demander de l’argent aux passants. Cependant, Pascal n’était pas d’accord ni pour le faire, ni pour que je le fasse.

Nous avions donc décidé de rappeler la banque. Je l’avais déjà appelé sur le chemin du parking. La directrice de l’agence m’avait gentiment répondu qu’elle ne pouvait rien faire pour moi. Sur ces derniers mots, elle m’avait souhaité de passer de bonnes vacances !

Au cours du deuxième appel, je me suis entretenue avec ma conseillère. Malheureusement, elle ne me proposait aucune solution.

Comme mon plafond de retrait n’était pas atteint, elle m’a quand même proposé d’appeler le centre des opérations bancaires pour vérification.

Pendant ce temps là, le montant du parking augmentait…

En attendant le retour de la conseillère, nous avions commencé à dresser la liste des objets que nous pouvions vendre. Nos bijoux et le GPS Europe avaient retenu notre attention. Il nous fallait encore trouver un prêteur sur gages.

Notre détresse était totale.

A votre avis, notre voiture est-elle toujours dans le parking ?

Toyota Aygo VIP

Un quart d’heure après, nous avons reçu l’appel tant attendu de ma conseillère. La confusion était totale. Aucune demande de retrait n’avait été enregistrée auprès du centre des opérations bancaires.

Il n’y avait strictement rien à faire, mis à part réessayer de retirer de l’argent.

Nous sommes retournés dans l’une des rues commerçantes de la capitale slovène et avons essayé, une nouvelle fois, de retirer de l’argent. Cette fois ci, la transaction s’est déroulée avec succès. Le bonheur nous a envahi lorsque nous avons vu les billets de banque sortir. 🙂

Nous n’avons jamais eu le fin mot de l’histoire. Néanmoins, ce fut la pire demi-heure de notre vie sur le territoire slovène.

Nous avons pu reprendre notre journée, là où nous l’avions laissé. Nous sommes allés acheter mon aimant, puis, nous avons passé une superbe journée dans la capitale Slovène.

Nous vous raconterons très prochainement ce que nous avons visité ce jour là.

Et surtout n’oubliez pas, dans le parking sous-terrain central de Ljubljana, la Visa n’est pas un moyen de paiement. 🙂

A très bientôt pour de nouvelles anecdotes dans la capitale slovène ou d’ailleurs. 😉

Céline

PS : Selon vous, que s’est il passé avec ma carte bancaire durant cette demi-heure ?

Si vous avez une idée, n’hésitez pas, le champ commentaire est fait pour ça. 🙂

3 commentaires



  1. // Répondre

    Même si ça commence à changer, les slovènes utilisent très peu les cartes… toujours avoir du liquide sur soi.. et comme Ljubljana est une des villes les + sûres du Monde… pas de soucis 🙂


    1. // Répondre

      La carte Visa n’est pas toujours acceptée en Slovénie. A la poste par exemple, il ne l’a prenne pas (en tout cas les postes de la côte slovène). A chaque fois, je tirais de l’espèce pour envoyer des cartes postales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *