La mine d’Idrija

, ,
Mine Idrija
Mine Idrija

Au cœur des alpes juliennes slovènes se dresse une petite ville nommée Idrija. Cette commune est réputée grâce à sa mine de mercure. En effet, un gisement de ce métal fut découvert dans les sous-sols d’Idrija à la fin du XVème siècle.

Dans cet article, j’essaye de vous donner quelques informations sur cette mine désormais fermée aux travailleurs et ouverte au public.

 

Quelques informations sur la mine d’Idrija :

Vers 1490, du mercure fut découvert dans les sous-sols de la ville d’Idrija, dans les alpes juliennes en Slovénie.

Depuis sa découverte, et ce, pendant 500 ans, le mercure fut extrait par des générations de mineurs. 700 km de galerie fut creusés jusqu’à 400 mètres de profondeur !

 

Wagon mine Idrija
Wagon de la mine d’Idrija

La mine d’Idrija : la deuxième mine de mercure au monde !

Durant les 5 siècles d’exploitation de la mine, 147 000 tonnes de mercure furent extraites. Cela représente 13 % de la production mondiale totale de mercure. Plus de 3 millions de flacons ont été remplis de mercure et vendus partout dans le monde.

La mine d’Idrija était la deuxième mine de mercure au monde !

 

Sainte Trinité : La seule chapelle à l’intérieur d’une mine

Au XVIIIème siècle, la chapelle de la Sainte Trinité fut construite à l’intérieur de la mine d’Idrija. L’autel est orné d’une représentation des saints patrons des mineurs.

La chapelle de la Sainte Trinité avait pour objectif de donner la force aux mineurs de réaliser leur labeur quotidien. Depuis l’emplacement de cette chapelle, les mineurs accédaient aux entrailles de l’exploitation en empruntant  un millier de marches.

 

La mine d'Idrija
La mine d’Idrija

La fermeture de la mine d’Idrija

La sensibilisation à l’environnement, l’utilisation en déclin de ce métal et donc la chute des prix du mercure ont entrainé la fermeture de cette mine.
Après 500 ans d’exploitation, la fermeture de la mine d’idrija débuta au milieu des années 80. Environ 10 % des stocks de mercure mondial sont restés dans le gisement.

 

Le cadeau empoisonné du mercure !

Mercure
Mercure

Le mercure dans le sous-sol d’Idrija était une chance pour la prospérité de cette petite ville mais ce fut aussi une malédiction pour les habitants.

Une petite partie de la mine d’Idrija est ouverte au public. C’est désormais un musée. Lors de la visite, un film est projeté sur la vie des mineurs. Dans celle-ci, on apprend que l’air de la ville fut polluée pendant des années par l’extraction du mercure.

De nombreux mineurs et habitants d’Idrija furent atteint par une maladie grave due à l’exploitation de la mine.  Cette maladie spécifique au mercure et à la ville emprunta la racine du mot : Idrija.

Je ne me souviens plus du nom exact.

A bientôt sur le blog Le Goût du Voyage,

Pascal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *